J’ai vu Charlotte Gainsbourg dans La Promesse de l’aube

Pas vraiment d’accord avec la critique de Pierre Murat dans Télérama publiée le 21/12, notamment sur le jeu des acteurs.

Si le film d’Eric Barbier n’est pas un grand film, c’est un film qui vaut par le parfum des mots de Romain Gary, merveilleux écrivain, et surtout par la qualité du jeu des comédiens. Pawel Puchalski qui joue Romain Gary enfant est étonnant, mais Charlotte Gainsbourg est remarquable dans plusieurs scènes, remarquable son jeu sensible et pointu, incandescent dans la retenue.

L’aube d’une promesse pour la nouvelle Charlotte Gainsbourg se dessine maintenant.